May 10, 2015

"Mis en pli…"


Dès l’aube le terre à terre s’impatiente.
Il te jette hors, recycler son ennui.
Le jour sous caféine te tape dans le dos.
Stressé, tu vomis ton encre par terre.

Tes pieds tirent leur langue de bitume.
Elle lèche ta route puis l’absorbe.
Et forcément tu marches dessus.
Tu vas empreindre du noir partout !


Plus tard l’élastique reprend sa forme.
Le jour veut en finir, brusque ton reflux.
Mais tu ne peux plus aller qu’adagio.
En surchauffe, tu perds de l’huile brûlée.


Une flaque de nuit graisse devant toi.
Et forcément tu patauges dedans.
Mais tu ne glisses pas, cousu à ton pli.
Tu oublies qu’une chute romprait le cercle !

No comments:

Post a Comment