November 22, 2013

"Écran plat…"


Tandis que supplicié tu écoutes,
cognant ton front goutte à goutte
à la cadence de l’habitude,
se déliter ta solitude ;
qu’écumant en ressac éternel
une morsure dentelle
abat de ses caresses à dents
tes plus solides continents ;
en son lent va-et-vient monotone,
crisse hors d’usure la gomme
qui efface à petit feu les stances
au crayon de ton existence.

6 comments:

  1. La photo est très belle. Et le texte rencontre ma cervelle et mon coeur. J'entends.

    Sinon, comment vas-tu?

    ReplyDelete
    Replies
    1. Bonjour Dé, ravi que cela te plaise et rencontre ta cervelle et ton cœur ! Comme tu l'as compris, je n'invente rien, j'éprouve le quotidien, comme tout le monde. J'espère seulement que ta gomme est moins efficace que la mienne ;-) Sinon je vais plutôt bien et cela me touche que tu t'en inquiètes. Merci !
      Et toi ?

      Delete
  2. J'espère que tu vas toujours bien...en attendant te souhaite de bonnes fêtes, de la douceur et des lumières. Bises douces

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci Dé pour ces douceurs appréciées :-) Je vais toujours bien et j'espère que toi aussi. Seul bémol, lorsque je lis ce commentaire : j'ai l'impression que tu vas t'absenter un long moment, jusqu'à l'année prochaine ! Et cela me contrarie un peu car je suis égoïste comme tu le sais et ne te veux qu'à moi :-D Cela dit, je te souhaite également de bonnes fêtes, illuminées à tous les sens du terme :-)

      Delete
  3. J'ai bien envie de te taquiner (c'est dans ma nature ^^) et de te dire que Désirée aime assez l'être. J'aime assez aussi être caressante et sans arrière-pensée avec mes amis masculins (et c'est aussi valable pour les filles). J'ai de fréquents accès de tendresse dégoulinante, je me demande si ça se soigne?, *rire*

    Je reste par-là, j'ai été très très occupée mais je compte sur janvier pour me donner de l'air et revenir habiter mon territoire de pixels. Des bises douces et joyeuses :*

    ReplyDelete
  4. Ta photo est si belle qu'on "revient en ressac éternel sur cette morsure dentelle"
    Métaphores d'une acuité telle que cela me traverse et particulièrement ta chute "efface à petit feu les stances au crayon de ton existence"
    Passe un doux Noël! Bisou!

    Françoise

    ReplyDelete