October 30, 2013

"Devoirs à la saison…"


Chacun au sommet de la pile
trouve sa feuille double ouverte
où épancher l’encre diserte
d’une oraison indélébile.

Chacun prend place à son pupitre
dans le silence de la classe,
inquiet déjà du temps qui passe,
si bref pour autant de
chapitres.

Chacun cherche une solution
au Sahara de sa vie blanche
où s’évapore l’invention.

Mais nul n’ose par la fenêtre
capter dans le ciel l’avalanche
des nuages en train d’émettre.

2 comments:

  1. Je te reçois cinq sur cinq. Très beau, la dernière strophe me donne de l'air. Pur.

    ReplyDelete