March 29, 2013

"Le champ du signe…"

Ce petit oiseau-là
jamais plus ne sortira !
Il s’est déjà fait prendre,
inutile d’attendre !
Ce coucou n’existe plus,
ni son perchoir déchu :
une branche nue, tel un jet
lisse d’eau gelée
du Temps qui ne s’écoule,
ici qu’aucune pendule
ne le décompte.
De sa cage, quoique béante,
l’oiseau ne peut fuir,
juste se tenir,
au milieu des ressorts
cassés, sur un barreau mort !

1 comment:

  1. Oh comme c'est triste...heureusement que les petits oiseaux sont curieux, même roulés dix fois. Ils ont plus de coeur que de mémoire, et leur coeur chante plus fort que les misères!

    ReplyDelete