June 13, 2012

"Vapeurs des sens…"

Me consume à cette flamme
Qui n’éclaire aucun désir
Ne faisant que recouvrir
De cendres mes épigrammes

J’inhale l’âcre atmosphère
De mes nuits rougies à blanc
Dont chaque instant encre au sang
Mes illusions délétères

Conflagration qui me tord
Laissant mon âme en fumée
Pleurer l’espoir inhumé

Où visqueux grouillent encore
Parmi les tièdes décombres
D’horribles vers qui m’encombrent

2 comments:

  1. Descendre, descendre
    Quand de cendres
    On voudrait briller
    De lueurs sombres.

    ///////

    Songe qui prend au ventre

    ////

    Puis ce poème d' Emily Dickinson http://liebemily.blogspot.fr/2012/06/poeme-337.html qui vient comme la main qui se porte à notre regard.

    /////

    Bises&Souffles David.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Tous ces mots magnifiques...
      Me touchent
      M'accouchent

      Merci L.S. :-)*

      Delete